DSK, « une feuilleton qui passionne trop »

Je me sens souvent assez proche des analyses du journal « La Croix » (allez savoir pourquoi… 😉   ) Ce soir, j’aimerais vous faire partager l’analyse de Pierre-Yves Le Priol et surtout sa conclusion qui évoque la prochaine convocation de DSK devant la justice de New-York prévue pour le 6 juin: » Et si durant ces deux semaines, la télé nous parlait un peu d’autre chose« .

Alors pourquoi en parler moi-même, alors que cette affaire me donne personnellement la nausée, alors que j’approuve mon camarade Georges Peillon lorsqu’il se demande « DSK: comment y échapper? »

En fait une seule raison: l’emballement médiatique. Il suffit de trente secondes et les médias peuvent s’enflammer, se passionner, se gargariser. Beaucoup de personnes ne se rendent pas compte que demain elles peuvent être la cible et la victime de ce mécanisme implacable. Il suffit qu’elles aient des responsabilités, qu’un jour elles aient dit blanc et aujourd’hui plutôt gris, que leur entourage ne soit pas infaillible, que le sexe se mêle au pouvoir, le pouvoir à l’argent etc… Il n’y a pas besoin du New-York Post pour être détruit moralement, socialement et financièrement. Point n’est besoin d’une grande plume: un stagiaire,un simple stagiaire ambitieux, en période estivale sans actualité forte, peut très bien faire l’affaire…

Je pense aux dirigeants que j’aide ou me propose d’aider…

Je me remémore ce que me disait mon instructeur  il y a bientôt trente ans dans la lande bretonne: « Il y a des fonctions où l’on ne s’appartient plus ». Or ces fonctions, il y en a beaucoup plus qu’on ne le croit et le refuge de la protection de la vie privée ne suffit pas… et même à mon sens ne doit pas suffire.

Tiens, voilà qui pourra être retourné contre moi un jour… 😉

Publicités

3 réponses à “DSK, « une feuilleton qui passionne trop »

  1. Marie-Noëlle

    beaucoup de personnes ont appelé à la retenue, à la réserve, de prendre en compte la présomption d’innocence mais ce déballage médiatique apporte effectivement tout le contraire et démontre combien les médias se « régalent » de ces affaires » people » mais rien n’est réglé, bien au contraire mais on continue à épier. Certains même se délectent de cette affaire…. Quelle tristesse…

    • Merci Marie-Noëlle pour ce commentaire. Dans ce type d’affaire, les médias y voient un intérêt: pouvoir attirer des lecteurs, des auditeurs et des spectateurs. Malgré la bonne foi de beaucoup de journalistes, ils ne peuvent rien contre la loi de l’offre et de la demande. Or l’entreprise à laquelle ils appartiennent tous, a besoin de vivre. D’où le regard permanent sur ce que font les confrères, d’où la surenchère et le ridicule de nuée de personnes derrière des caméras et des magnétophone pour guetter un geste, une attitude une parole. Que d’énergie dépensée!

  2. Marie-dominique

    Oui ceci est bien déplorable et écoeurant …je veux parler de l’emballement médiatique et de la surenchère dans beaucoup de domaines de notre société …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s